Menu

Que faire avant de choisir une auto de seconde main ?

Bien inspecter l’extérieur du véhicule

Pour cette étape, il va falloir vous assurer que la voiture est bien garée sur une surface plane. Cela à consiste à facilement repérer les éventuels défauts sur la carrosserie et de mieux juger l’état général du véhicule. Si le terrain n’est pas plat, il est parfois difficile de remarquer les difformités sur les lignes de la voiture. Ainsi, quand vous scruterez l’extérieur du véhicule, portez votre attention sur les moindres détails comme les taches de rouille, les bosses, l’état de la peinture, etc.

Dans le cas où vous n’avez rien trouvé de suspect en dehors de la voiture, passez alors à l’inspection de son intérieur en commençant par le coffre. Si une malle arrière s’avère être en bon état, elle ne doit pas présenter des signes de rouilles encore moins des trous. Par ailleurs, lorsque vous vous installerez sur le siège conducteur, pensez à mettre en marche tous les équipements tels que les essuie-glaces, les feux de route, les feux de détresse, les clignotants, la climatisation, l’autoradio, l’allume cigare, etc. Enfin, n’oubliez pas l’inspection du compartiment moteur avec la vérification des courroies, des durits et autres pièces sensibles.

Vérifier le kilométrage

Au cas où vous comptez acheter un véhicule d’occasion chez un mandataire, faire le relevé du kilométrage n’est pas vraiment nécessaire. En général, les autos mises en vente chez ce genre de professionnels sont soumises à de nombreuses étapes de contrôle avant d’être présentées sur le marché. Alors n’ayez aucun souci sur ce point. Par contre, si vous vous adressez à un particulier, il faudra redoubler de vigilance. Il faut savoir que certains vendeurs n’hésitent pas à trafiquer le kilométrage de leur voiture pour pouvoir augmenter la valeur de celle-ci et ainsi duper les acheteurs crédules. En France, par exemple, une voiture sur dix est victime de cette pratique frauduleuse. Pour éviter, les mauvaises surprises, vous devrez vous faire accompagner par un connaisseur au moment de l’inspection de l’auto. À titre d’information, un modèle essence affiche en moyenne 15 000 km pour une conduite normale. Il faut compter 10 000 km de plus pour un modèle diesel.

Toujours exiger l’essai sur la route

Quand vous aurez fait toutes les vérifications que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur de la voiture, n’oubliez de demander au vendeur de faire un essai sur la route. Cette étape est très importante, car elle peut influer sur votre décision, quant à l’achat ou pas du véhicule. En effet, c’est durant l’essai sur la route que vous allez pouvoir juger du comportement de la voiture. Pour mettre les suspensions à l’épreuve, par exemple, n’hésitez pas à emprunter des routes pavées ou bosselées. Si vous souhaitez tester la puissance du moteur, allez sur l’autoroute (en respectant bien évidemment les limites de vitesse). Sachez que si un vendeur refuse un essai sur la route sous prétexte de se faire voler, cela peut généralement signifier qu’il a des choses à cacher.

 

Devis Auto en ligne

assurance auto résiliée