Menu

Les multiples raisons de résilier son contrat d’assurance auto !

En général, un contrat d’assurance auto doit être renouvelé chaque année. En tant qu’étape obligatoire à tenir en compte après l’acquisition d’une voiture chez un mandataire auto ou un concessionnaire, l’assurance auto peut néanmoins faire l’objet d’une résiliation, sous conditions. D’ailleurs, ces dernières sont récemment assouplies par la législation. Ainsi, la démarche pour mettre à terme un contrat d’assurance est devenue plus facile qu’il est possible de résilier son contrat à n’importe quel moment après un an d’engagement. De plus, d’autres cas exceptionnels permettent aussi de rompre le contrat hors échéance. Les raisons qui poussent les assurés à changer d’assurance auto sont nombreuses. Si on n’est pas satisfait, il y aura toujours une alternative auprès des autres assureurs proposant de meilleures garanties, des tarifs avantageux ou tout simplement des offres adaptées aux besoins des conducteurs.

La loi Hamon, un atout pour les assurés

Appliquée en France depuis janvier 2015, la loi Hamon vise à faciliter la vie des consommateurs. À vrai dire, cette loi Consommation (loi Hamon) permet à tous les souscripteurs d’assurance auto, moto ou habitation, de mettre un terme à leur contrat à tout moment, après un an d’engagement. Ce qui implique que tous les automobilistes qui viennent de faire acquisition d’un véhicule neuf auprès d’un mandataire auto ne peut changer d’assureur qu’au bout d’un certain temps. De ce fait, il n’y aura pas de risque d’être réengagé tacitement à échéance du contrat, en raison de date limite de résiliation non respectée. À titre d’information, dans le cadre de la loi Hamon, la demande de résiliation d’un contrat d’assurance auto ne nécessite aucune pièce justificative et aucun frais ni de pénalité ne peuvent être appliqués par les assureurs.

La loi Châtel et la résiliation d’un contrat d’assurance auto

Souvent, lorsqu’on a signé un contrat d’assurance pour son véhicule acquis chez un mandataire auto ou d’autres professionnels de la vente automobile, il se peut qu’on ne soit pas entièrement satisfait du choix qu’on a effectué. Dans ce cas, on a toujours tendance de résilier sa couverture auto et cette démarche est rendue possible grâce à la loi Châtel. Sachant que les assurances sont renouvelées automatiquement à la date d’échéance. Mais grâce à cette législation, l’assuré est en mesure de mettre fin à son contrat s’il n’a pas reçu une lettre de recommandation de la part de sa compagnie d’assurance 15 jours avant l’échéance de son assurance auto. Sur ce, le conducteur aura exactement 20 jours à compter de la date de reconduction tacite pour mettre un terme à ce contrat. De même, la loi Châtel permet aux assurés de résilier leur contrat au cas où leur compagnie d’assurance viendrait de modifier les tarifs ou les conditions générales sans prévenir sa clientèle. Enfin, vous aurez également la possibilité de rompre votre protection d’assurance auto dans les 2 mois avant l’échéance de votre contrat. Pour cela, il faut adresser à votre assureur une lettre recommandée de résiliation assurance auto avec accusé

Devis Auto en ligne

assurance auto résiliée